Invitation 26 octobre à Malartic: soirée d’information publique

INVITATION

À tous les citoyens DE LA ZONE SUD de la voie ferrée de Malartic

 Jeudi 26 octobre 2017, 19h à 21h (Théâtre Meglab, 550 4ème avenue, Malartic)

POUR S’INFORMER SUR:

  • Les recours juridiques face à Canadian Malartic
  • Vos droits et les actions du Comité citoyens
  • Les dates à retenir pour la suite
  • 27 octobre à Val d’Or : prochaines audiences devant la Cour
DES AVOCATS SPÉCIALISTES SERONT PRÉSENTS SUR PLACE POUR RÉPONDRE À VOS QUESTIONS

JE M’INFORME. ENSEMBLE, ON EST PLUS FORT.

UNE INVITATION DU COMITÉ DE CITOYENS DE LA ZONE SUD DE LA VOIE FERRÉE DE MALARTIC – www.comitecitoyenmalartic.org

Publicités

Nouveau « méga-mur » à Malartic: Des citoyens pris en souricière

Le comité de la zone sud de la voie ferrée de Malartic dénonce la nouvelle mesure d’atténuation, soit l’érection d’un mur  haut de 2 wagons de train, devant réduire les inconvénients visuels et sonores de la construction de la voie de déviation de la 117 pour l’agrandissement de la fosse de Canadian Malartic.

Lire la suite Nouveau « méga-mur » à Malartic: Des citoyens pris en souricière

 

Questionnaire s’adressant aux citoyens de la zone sud de la voie ferrée de Malartic

Juin 2017

Partie 1

Programme d’acquisition de la minière Canadian Malartic:

  1. Vous êtes un propriétaire de la zone sud de Malartic (Zone A)?
  2. Vous avez tenté de vendre votre propriété à la minière Canadian Malartic, mais elle a refusé?
  3. Ou encore c’est vous qui avez refusé l’offre de la minière, que vous avez jugée inadéquate?
  4. Vous voulez partager votre histoire?

Merci de nous écrire les informations suivantes (cczsm@hotmail.com):

Voir la suite ici

 

Des questions sans réponse: Le Comité de citoyens interpelle Canadian Malartic sur le programme d’acquisition de propriétés

Malartic, lundi 12 juin 2017.  Le Comité de citoyens de la zone sud de Malartic interpelle la minière Canadian Malartic sur le programme d’acquisition des propriétés affectées par ses opérations. Le comité s’inquiète notamment des barrières qui empêchent de nombreux citoyens de pouvoir accéder au programme afin de quitter la zone sud. Il soulève également de nombreuses questions qui demeurent sans réponse quant à l’efficacité réelle du programme.

Le comité de citoyens demande notamment que la minière rende publique :

  • Le nombre d’inscriptions au programme depuis sa mise en place en septembre 2016;
  • Le nombre de maisons achetées à ce jour par la minière;
  • Le nombre de maisons que la minière a refusé d’acheter et les raisons de ces refus;
  • Le nombre de maisons que les propriétaires ont refusé de vendre aux conditions offertes;
  • Le nombre de maisons toujours en attente d’une décision finale et les délais cumulés à ce jour;
  • Les délais moyens entre le moment de l’inscription et l’achat final des maisons;
  • Les écarts moyens entre l’évaluation municipale, l’évaluation de la minière, l’évaluation du propriétaire et le prix d’achat final offert par la minière;
  • Le nombre de maisons achetées que la minière a ensuite revendues, et les prix de revente;

Lire la suite

Mine à ciel ouvert à Malartic : Nouveau décret gouvernemental contesté devant la Cour supérieure du Québec

Malartic, 2 juin 2017. Le Comité de citoyens de la zone sud de Malartic annonce que le récent décret gouvernemental autorisant l’agrandissement de la mine Canadian Malartic (Agnico Eagle et Yamana Gold) sera contesté devant les tribunaux. Le nouveau recours a été déposé à la Cour supérieure du Québec hier après-midi et signifié ce matin à la Procureure générale du Québec.

Bruit la nuit et augmentation de la capacité de production

Le recours, préparé par les avocats de la firme Trudel Johnston Lespérance (TJL), stipule que la décision du gouvernement du Québec permettant à la minière de faire davantage de bruit la nuit, voire même de dépasser les normes appliquées depuis des années selon la loi, « est illégale, arbitraire, empreinte de mauvaise foi et déraisonnable » [para.53].

Le nouveau décret gouvernemental, paru dans la gazette officielle du Québec le 3 mai dernier (partie I et II), permet à la minière « de dépasser » la norme du bruit la nuit « 12% du temps », jusqu’à 50dB. Cela est contraire à la loi et aux niveaux appliqués par la note 98-01 du ministère de l’Environnement (40dB ou 45dB, selon les quartiers).

Le recours reproche également au gouvernement son « aveuglement volontaire » et sa « mauvaise foi » en autorisant la minière à augmenter de 75% sa capacité de production maximale sans tenir compte de l’augmentation des nuisances et des impacts qui s’en suivront sur les citoyens vivant à proximité de la mine. Le ministère de l’Environnement a d’ailleurs totalement occulté ces impacts dans son « Rapport d’analyse environnementale », datée du 11 avril 2017, qui a servi de base à la décision gouvernementale.

Lire la suite Mine à ciel ouvert à Malartic : Nouveau décret gouvernemental contesté devant la Cour supérieure du Québec

Une nouvelle étude confirme que plus des 2/3 des citoyens de la zone sud Malartic ne pourraient pas trouver de maisons comparables sans s’endetter

Malartic, 24 mai 2017. Contrairement aux déclarations faites ces derniers jours par les représentants de la minière Canadian Malartic, le Comité de citoyens de la zone sud de Malartic, le Regroupement vigilance mines de l’Abitibi-Témiscamingue et la Coalition Québec meilleure mine arrivent à une toute autre conclusion concernant une nouvelle étude portant sur la valeur des maisons à Malartic et l’accessibilité du marché immobilier dans les municipalités voisines.

« Les résultats de l’étude sont très clairs : alors qu’une quarantaine (40) de propriétaires se seraient inscrits au programme d’acquisition de la minière depuis le 1er septembre 2016, la nouvelle étude n’a identifié qu’une douzaine (12) de résidences comparables au cours de la même période dans les municipalités voisines de Val d’Or, de Rivière-Héva et des quartiers nord de Malartic. Cela signifie que plus des 2/3 de ces propriétaires de la zone sud n’auraient pas pu se trouver de maisons comparables dans les municipalités voisines sans s’endetter », explique M. Guy Morissette du Comité de citoyens de la zone sud de Malartic.

Lire la suite Une nouvelle étude confirme que plus des 2/3 des citoyens de la zone sud Malartic ne pourraient pas trouver de maisons comparables sans s’endetter

Première victoire! Le recours collectif des citoyens affectés par la mine à Malartic est autorisé par la Cour supérieure du Québec

Malartic, vendredi 5 mai, 2017. Les membres du Comité de citoyens de la zone sud de Malartic se disent très satisfaits suite à l’annonce de la décision de la Cour supérieure du Québec, qui autorise aujourd’hui un recours collectif qui pourrait atteindre plus de 40 millions de dollars contre la minière Canadian Malartic pour les dommages reliés aux poussières, au bruit et aux dynamitages qu’ils subissent depuis plusieurs années.

« Après la mauvaise nouvelle du décret gouvernemental qui autorisait récemment la minière à produire davantage de nuisances, cette décision de la Cour supérieure nous réconforte énormément et nous donne espoir qu’il y a peut-être encore un peu de justice dans ce bas monde », se réjouit Louis Trottier, l’un des citoyens qui vit à moins de 800 mètres de la mine à ciel ouvert, la plus grande au pays située en milieu habité. M. Trottier a vécu toute sa vie à Malartic et est le principal représentant du recours collectif.

Lire la suite ici