Mine Canadian Malartic devant les tribunaux : Les compensations offertes jugées injustes et inéquitables — Le ministre Heurtel interpellé

Malartic, 28 octobre 2016. Au terme des quatre premières journées d’audiences qui se sont terminées hier, le 27 octobre, devant la Cour supérieure du Québec à Val d’Or, plusieurs déclarations troublantes de la part des représentants de la minière Canadian Malartic font ressortir que les compensations offertes aux citoyens affectés par la mine d’or à ciel ouvert sont erronées, insuffisantes et non pleinement fondées en droit. Le Comité citoyens de la zone sud de Malartic a envoyé une lettre ce matin au ministre David Heurtel afin qu’il intervienne et utilise tous les moyens dont il dispose pour venir en aide aux quelque 300 citoyens, familles, propriétaires, locataires et commerçants qui vivent toujours des problèmes de voisinage à proximité de la mine—la plus grande au pays en milieu urbain.

« Il n’est pas normal, ni raisonnable, que la minière Canadian Malartic soit à la fois juge et partie dans la détermination des compensations offertes aux citoyens pour les impacts qu’elle occasionne elle-même sur les citoyens. Nous demandons aux ministre David Heurtel d’être sensible à la situation des citoyens les plus affectés par le projet et de suivre les récents avis du BAPE avant d’autoriser l’agrandissement de la mine », affirme Guy Morissette, membre du Comité de citoyens.

Lire la suite ou lire la lettre au ministre Heurtel

Publicités