Invitation aux citoyens: Audiences les 11-12 avril à Val d’Or concernant le recours collectif visant la mine Canadian Malartic

Val d’Or, 7 avril 2017. Les représentants des médias sont invités aux audiences devant la Cour supérieur du Québec relativement à la demande d’un recours collectif qui vise la mine Canadian Malartic, la plus grande mine à ciel ouvert au Canada située en milieu habité. Les audiences auront lieux les mardi et mercredi, 11 et 12 avril prochains, à compter de 9h00 au Palais de justice de Val-d’Or. Pour l’occasion, des représentants du Comité citoyens de la zone sud de Malartic seront présents pour répondre aux questions des médias. Des représentants du Regroupement vigilance mines de l’Abitibi-Témiscamingue et de la Coalition Québec meilleure mine seront également présents. C’est le bureau d’avocats Trudel Jonhston Lespérance (TJL) qui représente les citoyens.

Quand : Mardi et mercredi, 11-12 avril 2017, 9h00am

Où : Palais de justice de Val d’Or

Quoi : Demande d’un recours collectif visant la minière Canadian Malartic

Qui : M. Trottier, principal requérant; représentants du Comité citoyen de la zone sud de Malartic; Regroupement vigilance mines Abitibi-Témiscamingue; Coalition Québec meilleure mine.

Résumé

Le recours collectif vise à compenser adéquatement les citoyens à la hauteur des préjudices causés par l’exploitation minière depuis le 1er juillet 2013, incluant les inconvénients et les nuisances reliés aux poussières, au bruit, aux dynamitages quotidiens de la mine. La requête vise également à faire condamner la minière de toute somme liée à la perte de valeur immobilière qui découlerait des nuisances alléguées. De plus, un montant de 20 millions de dollars est demandé au nom du groupe à titre de dommages exemplaires pour atteinte à leurs droits à la jouissance de leurs biens et à un environnement de qualité, entre autres.

Le recours en chiffres :

  • 3 000$/an/personne pour le stress et les inconvénients reliés aux poussières;
  • 3 000$/an/personne pour les problèmes et inconvénients causés par le bruit;
  • 3 000$/an/personne pour les dynamitages, les vibrations et la surpression;
  • 20 millions de dollars en dommages exemplaires
  • Autres inconvénients et dommages individuels (bris de résidences, valeur mobilière, etc.)
  • Total : 9000$/an/personne, plus dommages individuels et exemplaires
  • Offres actuelles de la minière : 900$/an/personne, plus 1000$/an/résidence

Le Comité de citoyens de la zone sud de Malartic représente un secteur de la ville regroupant quelque 700 foyers et 1400 personnes, tous situés à l’intérieur d’une distance de 800m de la mine. Il y a environ 150 familles, propriétaires, locataires et commerçants qui se disent toujours insatisfaits des mesures prises par la minière, notamment le programme d’acquisition et de compensation actuellement offert.

-30-

Pour informations :

  • Guy Morissette, membre du Comité de citoyens de la zone sud de Malartic, 1-819-355-9475
  • Site Internet du Comité des citoyens : www.comitecitoyenmalartic.org

  Intervenants externes :

  • Marc Nantel, Regroupement vigilance mines de l’Abitibi-Témiscamingue, 1-819-734-7981
  • Ugo Lapointe, Coalition Québec meilleure mine et MiningWatch Canada, 1-514-708-0134