Le Comité citoyens fait le point sur ses actions terrain, juridiques et politiques

Tiré du texte présenté à l’assemblée publique du 17 novembre 2016 à Malartic, où près de 120  personnes ont participé

Voici un court résumé des gestes posés par votre comité de citoyens depuis notre dernière rencontre à la mi-septembre. Notre intention n’est pas de faire un résumé détaillé de toutes les actions que nous avons menées, mais bien un résumé des principaux faits saillants. Au cours des 2 derniers mois, nos principales actions se sont déclinées en 4 volets :

  1. Les actions terrains
  2. Les actions juridiques
  3. Les actions politiques
  4. Les actions médiatiques

 

  1. ACTIONS TERRAIN

Au niveau des actions terrain, votre comité a continué d’être très actif. Nous avons distribué plusieurs feuillets au porte-à-porte, soit en moyenne 1 fois par 2 semaines. Nous avons également fait plusieurs envois sur notre liste de courriels qui comporte plus de 165 membres. Nous avons également affiché plusieurs nouvelles sur notre site Internet. Notre objectif est de s’assurer que la population soit le plus informée possible de nos actions.

À la mi-septembre, nous avons également lancé la ligne juridique gratuite et confidentielle. Cette action a porté fruit, avec près de 100 citoyens qui ont communiqué avec les avocats au cours des dernières semaines (par téléphone et en personne).

À la fin du mois d’octobre / début novembre, nous avons fait un « blitz terrain » / une « campagne porte-à-porte ». Plus de 8 bénévoles ont participé à cette activité. Nous avons visité plus de 700 portes pendant 10 jours. Les résultats de ses visites sont les suivants : nous avons identifié environ…

  • 140 résidences sympathisants qui affirment vouloir ne pas signer et rester dans le recours collectif (20%);
  • 180 résidences affirment être encore indécis (25%);
  • 170 résidences affirment avoir déjà signé (25%);
  • Et 210 résidences qui demeurent inconnus car nous n’avons pas pu leur parler lors du porte-à-porte (30%).

Somme toute, nous estimons à près de 1 personne sur 3 (et possiblement plus) le nombre de citoyens dans la zone de Malartic sud qui se disent toujours insatisfaits des mesures offertes par la minière—ce qui représente un groupe très significatif. Il s’agit principalement de propriétaires, mais il y a aussi plusieurs locataires.

 

  1. ACTIONS JURIDIQUES

Concernant les actions juridiques, l’avocat Me Philippe Trudel fera un résumé plus détaillé dans quelques instants. Mais notons pour l’instant les faits saillants suivants de notre point de vue:

  • Il y a eu 4 jours d’audiences à la Cour supérieure du Québec au Palais de justice de Val d’Or, surtout durant le mois d’octobre;
  • À chaque fois, la salle était pleine de citoyens de Malartic, ce qui est très bien et démontre que plusieurs citoyens se préoccupent de la situation;
  • Le juge Robert Dufresne de la Cour supérieure du Québec a généralement démontré une bonne écoute des préoccupations citoyennes;
  • Suite aux déclarations de la minière devant le juge, il apparaît clair que les compensations offertes par la minière sont inéquitables pour les citoyens; Me Trudel expliquera pourquoi.
  • Il y a également des inquiétudes par rapport à « la quittance » que fait signer la minière; Me Trudel en parlera également;

 

  1. ACTIONS POLITIQUES

Concernant les actions politiques, nous avons accepté à la mi-septembre que M. Luc Ferland, ancien député élu de la circonscription Nord-du-Québec-Ungava, représente nos intérêts et nos demandes auprès des élus de l’Assemblée nationale à Québec. M. Ferland a une bonne connaissance de la région et est respecté de plusieurs élus à Québec.

M. Ferland a rencontré plus d’une 15aine d’élus et d’attachés politiques au cours des dernières semaines, et ce, autant du parti au pouvoir (Parti libéral), que des partis d’opposition (PQ, CAQ, QS).

Avec l’aide de M. Ferland, nous avons réussi à faire adopter une motion unanime à l’Assemblée nationale le 5 octobre dernier. Cette motion demandait au ministre de l’Environnement, M. David Heurtel, de rendre public sans délai le rapport du BAPE. Le ministre a accepté notre demande et a rendu public le rapport une semaine plus tard. Les avis du BAPE sont positifs et dans le sens de nos revendications.

Le 28 octobre, nous avons fait parvenir une lettre au ministre David Heurtel sollicitant une rencontre avec lui dans le but de faire valoir nos différentes revendications qui ont été largement reconnues par le BAPE.

Trois jours plus tard, nous avons croisé le ministre et avons reçu sa réponse écrite lors du dîner-conférence de la Chambre de commerce à Val d’Or, dîner auquel 4 de vos représentants du Comité citoyens ont participé. La réponse du ministre faisait preuve d’ouverture à l’égard de nos revendications : la suite nous dira ce qu’il en est…

À Malartic, nous avons envoyé une lettre au Conseil de ville sollicitant une rencontre. Nous avons reçu une réponse plusieurs semaines plus tard. La Ville nous invite à participer à « un dialogue élargi » avec la minière et le Comité de suivi; cela ne répond pas à notre demande d’une rencontre directement avec la Ville et nos élus locaux.

 

  1. ACTIONS MÉDIATIQUES

Nous avons émis une 10aine de communiqués de presse et d’avis médias depuis la mi-septembre, soit en moyenne près de 1 par semaine. Plusieurs articles régionaux ont couvert notre point de vue et quelques articles nationaux—surtout  suite à la divulgation du rapport du BAPE.

Nous avons rencontré la Direction de santé publique à la fin septembre. Cette rencontre visait à avoir des éclaircissements sur le communiqué de presse qu’avait émis la Santé publique et dont le titre a beaucoup nuit à la cause citoyenne. La Direction de santé publique a reconnu qu’ils n’ont pas choisi le titre du communiqué et nous a rassuré à l’effet qu’ils continuaient d’être sensibles à nos revendications.

Nous continuons aussi de recevoir de nombreux appuis, notamment du Regroupement vigilance mines Abitibi-Témiscamingue, de la Coalition Québec meilleure mine et de MiningWatch Canada.

Bref, comme vous pouvez le constater, votre Comité de citoyens n’a pas chômé! Merci de votre appui et merci aussi au travail de tout le comité et de nos bénévoles!

La parole est maintenant à Me Trudel…

Présentation de Me Philippe Trudel

Récents développements juridiques devant la Cour supérieure du Québec concernant le recours collectif et la demande en injonction visant à protéger les droits citoyens face aux impacts de la minière Canadian Malartic.

Propositions de prochaines actions par  la Comité de citoyens

Le Comité de citoyens entrevoit notamment les prochaines actions suivantes :

  1. Délégation à Québec les 21-23 novembre—Votre Comité de citoyens enverra une délégation de 3-4 citoyens de Malartic à Québec la semaine prochaine afin de sensibiliser davantage les élus à Québec. Cette visite est organisée en collaboration avec notre partenaire Luc Ferland à Québec.
  1. Communiquer avec les citoyens « indécis » (et ceux « inconnus ») pour les encourager à appeler la ligne juridique gratuite et confidentielle afin de s’informer de leurs droits et de prendre une décision éclairée. Rappelons le numéro : 1-866-855-5832
  1. Poursuivre les démarches juridiques en collaboration avec les avocats.
  1. Continuer d’intervenir dans les médias et d’informer la population de Malartic, de la région et du Québec par rapport à notre situation et nos revendications. Suivez notre liste courriel et notre site Internet (comitecitoyenmalartic.org).

 Autres suggestions bienvenues.

En terminant nous aimerions remercier Me Philippe Trudel, Ugo Lapointe de Mining Watch et Québec meilleure mine, de même que Marc Nantel de Revimat pour leur appui indéfectible. Nous tenons également à souligner la très grande implication des membres de votre comité.

Votre présence à cette rencontre publique nous réconforte et nous l’accueillons comme un soutien à la cause qui nous unit. Nous sommes convaincus que la démarche que nous avons entreprise en est une de droit fondamental. Nous devons être fiers du travail accompli jusqu’à présent mais la lutte n’est pas terminée. Il faut se tenir debout et demeurer solidaire.

Nous sommes très reconnaissants de votre implication et de votre soutien. Merci à toutes et à tous de votre présence – MERCI !