Malartic : Invitation à une soirée d’information le 12 septembre et mise sur pied d’une ligne juridique gratuite pour informer les citoyens  

Communiqué pour diffusion

Malartic, 6 septembre 2016. Le Comité de citoyens de la zone sud de la voie ferrée de Malartic annonce la mise sur pied d’une ligne juridique gratuite pour informer les citoyens. En composant le 1-866-TJL-5832 (1-866-855-5832), les citoyens pourront parler avec des avocats indépendants de la minière Canadian Malartic pour s’informer de leurs droits avant de signer quoi que ce soit avec cette dernière. Le Comité invite également les citoyens de la zone sud de la voie ferrée à participer à une soirée d’information qui aura lieu le 12 septembre prochain à compter de 19h00 au Théâtre Meglab à Malartic.

« Suite à l’annonce faite la semaine dernière par la minière Canadian Malartic, nous avons cru important de mettre sur pied une ligne téléphonique gratuite afin que les citoyens de Malartic puissent s’informer de leurs droits avant de signer quoi que ce soit. Nous constatons que plus les citoyens s’informent de leurs droits auprès d’avocats indépendants de la minière, plus ils constatent que les offres actuelles de la minière sont inacceptables par rapport aux niveaux d’impacts qu’elle occasionne dans nos vies » explique Louis Trottier, porte-parole du Comité de citoyens et demandeur principal du recours collectif.

 

Soirée d’information le 12 septembre à 19h00 au Théâtre MegLab

Tous les citoyens de la zone sud de la voie ferrée de Malartic sont invités à la soirée d’information publique qui se tiendra le lundi, 12 septembre prochain, à compter de 19h à la salle Meglab de Malartic. Pour l’occasion, le Comité de citoyens et ses avocats spécialisés feront une analyse détaillée du « Guide de cohabitation » de 50 pages présenté la semaine dernière par la minière Canadian Malartic, notamment concernant le programme d’acquisition de résidences qui y est offert ainsi que les compensations financières offertes pour les nuisances. Ce sera également l’occasion de faire le point sur les deux recours juridiques déposés les 1er et 15 août derniers à la Cour supérieure du Québec.

 

« Si certains jugent « qu’une page s’est tournée à Malartic » avec la présentation, la semaine dernière, du « Guide de cohabitation » de la minière, nous estimons qu’il reste encore beaucoup de chapitres à écrire pour conclure l’histoire », conclut M. Trottier.

-30-

Publicités